L’imagination créatrice au service des auteurs


La créativité est une faculté de l’esprit qui a pour objectif de produire, dans le cadre de la réalisation d’une production, un résultat nouveau et innovant. L’imagination est à l’origine de la création.

Elle est le poumon de l’esprit et permet à celui-ci de se projeter.

Pour un écrivain, elle se matérialise par une écriture qui passe par l’imagination, la création et l’innovation.


1. La nécessité de l’imagination créatrice


C’est une conception qui a pour objectif d’apporter une production originale et inventive.

Les créateurs ont une imagination débordante qui leur sert souvent à aller au-delà des modes et des idées reçues.

Lorsqu’elle est au service de la créativité, les deux facultés fusionnent pour créer de l’art.

L’imagination est un phénomène psychologique de l’esprit qui a pour but de faire apparaître des images, des idées, des personnages et des événements. Pour les auteurs, elle favorise une vision nouvelle d’une perspective ou d’un thème. Elle est le moteur de la création et permet à un romancier de créer des mondes, des situations ou des héros totalement fictifs et c’est là sa force.

Cette faculté est un facteur essentiel de l’imaginaire et de la création.


"La fiction écrite est quelque chose que vous construisez à partir de 26 lettres et de quelques signes de ponctuation. Vous et vous seul utilisez votre imagination, créez un monde et les gens qui le peuplent. Vous en venez à ressentir des choses, explorer des endroits et des mondes que vous n’auriez jamais connus autrement."

Neil Gaiman écrivain anglais


2. La créativité d’un auteur

L’imagination créatrice est l’outil idéal pour les romanciers.

Comme nous l’avons vu précédemment, la création d’un roman repose sur trois bases :

  • Écrire des idées neuves et surprenantes

  • Imaginer des univers et des histoires

  • Créer des livres

Ces trois points sont intimement liés et complémentaires.

Sans eux nous retrouverions un schéma, que je caricature un peu pour illustrer mon exemple, où nous aurions un auteur industriel centré principalement sur la création, mais délaissant l’imagination et l’innovation.

Il serait capable de rédiger un grand nombre de livres chaque année, cependant il n’y apporterait pas d’originalité.

Puis nous trouverions le romancier rêveur qui serait essentiellement porté sur son imagination et son inspiration, peinant en revanche à en faire une création. Écrivant très peu, il reste dans une faible production littéraire.

Puis nous tomberions sur l’écrivain génie, entièrement fixé sur l’innovation, un individu qui invente tellement que personne ne comprend ses écrits.

On s’aperçoit ainsi qu’il faut un équilibre dans l’imagination créatrice pour parvenir à passer de l’imaginaire à la conception d’une œuvre.


4. Être créatif pour écrire un roman


Savoir s’écouter

Notre créativité est liée à notre rythme biologique et nous ne sommes pas tous égaux sur ce point. Il est donc important de savoir s’accorder du repos et des moments de relaxation.

Mieux vaut satisfaire son corps que de se forcer à écrire pour écrire.

Notre vie quotidienne est très souvent dictée par des habitudes. C’est pourquoi vous devez en choisir quelques-unes qui favorisent notre travail, comme le fait d’écrire le matin ou de préférer la solitude et le silence de la nuit.

Mais, si l’on veut être créatif, il faut surtout être en accord avec soi-même. Il est donc important de suivre son intuition,

Une fois que vous avez identifié les conditions favorables, réunissez-les pour stimuler votre créativité.


S’imposer une routine créative

Il est judicieux d’adopter une routine dans le travail créatif pour ne pas se disperser au risque de perdre l’inspiration et la motivation.

Cette dernière est une méthodologie qui permet de se concentrer sur ce que l’on veut exprimer et sur le contenu à transmettre.

En effet, on ne peut pas toujours être créatif selon ses envies. L’imagination peut être parasitée par le quotidien ou diminuée par la fatigue.

C’est pourquoi il est nécessaire de s’imposer un rythme d’écriture, afin de pouvoir laisser la place à l’inspiration.

Il est important de s’astreindre à un rythme de travail journalier dans le but d’éviter de perpétuellement remettre au lendemain.

Gardez cependant en tête qu’il ne s’agit pas d’une contrainte, mais plutôt d’une volonté de se focaliser sur ce que l’on veut exprimer.


Savoir donner du temps à son imagination


Entretenir la flamme de son imagination est important, toutefois attention à la surchauffe. Trop la solliciter peut engendrer du stress.

C’est pourquoi il est judicieux de lui accorder du temps, et de ne pas s’imposer un calendrier trop contraignant.

Le travail créatif doit être un plaisir. Ne vous mettez pas la pression et laissez votre créativité vagabonder librement sans vous soucier ni des contraintes ni des délais.

« La créativité, c’est l’intelligence qui s’amuse. »

Albert Einstein


Il faut savoir que l’imagination n’est pas un muscle qui se renforce avec le temps. C’est plutôt un feu qui se couve, et qui doit être alimenté régulièrement pour ne pas s’éteindre.

Alors, apprenez à vous recentrer sur le moment présent.

La concentration est l’une des clés essentielles pour réussir dans la créativité !

Si vous vous focalisez sur le résultat et que vous vous trouvez face à un problème, vous risquez d’abandonner avant même d’avoir commencé.

Prenez des pauses. Sortez, rêvez, écoutez de la musique, laissez votre intuition guider votre écriture sans vous concentrer sur la perfection.

Mais, dans ces espaces de liberté, pensez à toujours garder avec vous de quoi noter toutes les idées qui arriveront automatiquement puisque vous aurez fait de la place pour votre imagination créatrice.


Ne pas craindre l’échec

S’emprisonner dans cette peur est le meilleur moyen de stagner. C’est un frein à votre potentiel créatif.

L’échec est une partie du processus de création. Il est inévitable et il faut le considérer comme une leçon plutôt qu’une fin en soi.

Vous devez être prêts à essayer, découvrir, et à renoncer.

Comprenez votre imagination comme une force qui vous définit. Elle n’a pas besoin d’être reconnue ou validée, car elle n’appartient qu’à vous.

Libérez-vous de ce fardeau qui plombe votre inconscient et votre énergie créatrice n’en sera que plus productive.

Ne vous laissez pas étouffer par cette appréhension et prenez du plaisir à écrire, inventer, bâtir un monde merveilleux dans lequel vos lecteurs trouveront la satisfaction de vous lire et de s’évader.




Il est important de garder en tête que l’imagination créatrice au service des auteurs est un est un outil puissant, et qu’elle n’a pas besoin d’être reconnue, acceptée ou approuvée.

Apprenez à l’utiliser pour aller de plus en plus loin dans votre écriture et dans l’imaginaire qui vous définit.

L’essentiel est que vous soyez fier de ce que vous concevez !

Si vous avez envie d’en discuter, de donner votre avis ou de poser des questions, vous pouvez me contacter ici.

38 vues0 commentaire