Chronique Emmanuelle Samson-Tourté

Lise Muscat

3 janv. 2022

Ainsi, l’homme a donc, échoué, le bouleversement climatique tant redouté a bien eu lieu emportant avec lui la moitié de l’humanité.

Aujourd'hui j'ai le plaisir de vous faire découvrir un retour de lecture d'Emmanuelle que je remercie infiniment. Il a été publié sur Instagram. @les_lectures_d_emma et sur Facebook @Emmanuelle Samson Tourté. Je vous laisse le découvrir ... A très bientôt.

Chronique


Soleil blanc Tome1 de Lise Muscat Verceil Paru aux éditions Le lys bleu. Premières phrases: «Céleste ferme les lourds volets de la fenêtre de sa petite chambre. Dehors il faisait un froid glacial. Le vent hurlait, violent, lugubre. La nuit arrivait, la longue nuit, celle qui s’installait durant de longs mois, enfermant les hommes dans la peine et l’angoisse. »

Ainsi, l’homme a donc, échoué, le bouleversement climatique tant redouté a bien eu lieu emportant avec lui la moitié de l’humanité.

Les saisons que nous connaissons et que nous apprécions ne sont plus qu’un lointain souvenir, pour ces nouvelles générations, plus de printemps ou de d’automne. Leur vie est rythmée par la longue nuit, par l’été caniculaire qui oblige un confinement de plusieurs heures dans la journée, et par des marées dévastatrices. Alors si une partie de l’humanité a disparu, une autre partie a survécu colonisant les pôles, ultimes terres habitables, créant une nouvelle nation : « La Pangée », république abusive et autoritaire qui n’est pas sans rappeler les heures les plus sombres du moyen-âge.

La Pangée où aimer n’est plus un droit, où les puissants vous écrasent alors que vous êtes déjà à terre et que la nature elle-même ne veut plus de vous, vous imposant des saisons violentes et cruelles.

Pourtant l’humanité survit, et le besoin d’aimer semble plus fort que la dictature, c’est ainsi que Nina aime Nathan et Nathan aime Nina, mais tapis dans l’ombre un dignitaire haut placé et jaloux, n’hésite pas à user des pires manipulations et stratagèmes machiavéliques pour s’approprier Nina. La belle pourra compter sur l’aide d’Aidan le grand frère de Nathan mobilisé à la frontière, pour lui venir en aide et tenter de sauver le « bel ange blond ».

Quand Lise Muscat Verceil m’a contacté pour me proposer une lecture de son roman, je ne m’attendais pas à trouver dans ma boite aux lettres un pavé, l’histoire se déroulant pour le tome 1 sur 668 pages.

Eh bien une chose est certaine, je peux parier que ceux d’entre vous qui débuteront cette lecture ne les verront pas passées.

Le roman a rangé dans la collection des dystopies n’était pas forcément pour moi gage de «lecture- plaisir », j’ai toujours du mal à me projeter dans le futur et bien j’ai été happé par l’écriture addictive de Lise, par cette histoire d’amour, par le caractère bien trempé des personnages.

J’ai adoré être chahuté par mes sentiments tantôt craintive, tantôt ulcérée et il faut bien l’avouer tantôt terriblement émue.

Emma aime :

-Sortir de sa zone de confort

-La détermination

-Se dire qu’il y a un tome 2